Coaching,  Coaching de vie,  Coaching Professionnel,  Conduite de changement,  Développement Personnel

Osez la transition professionnelle en 3 étapes

Vous rêvez depuis quelques mois voir depuis quelques années de changer d’emploi ou peut-être même de métier? Plusieurs personnes dans votre entourage ont déjà osé une transition professionnelle, et cela vous donne envie?

Mais vous ne savez pas par où commencer.

Cela vous fait peur et vous vous découragez.

Mais bizarrement, cette idée revient régulièrement dans votre esprit, mais il reste un simple rêve éveillé.

Et si c’était le choix du cœur? Celui qui vous anime, vous fait vibrer, celui qui est en alignement avec vos valeurs, avec la personne que vous êtes aujourd’hui et celle que vous voulez devenir demain.

Mais la raison a encore repris le dessus. Elle est alimentée par toutes vos idées qui tournent en boucle dans votre tête grâce au petit hamster qui fait tourner la roue.

ça ne se fait pas

je ne peux pas faire ça

je n’oserai jamais

que va dire ma mère

il faut que j’ai un cdi

je dois rester en poste

je ne peux pas me permettre de démissionner

il ne faut pas être au chômage

c’est impossible

je n’y arriverai jamais

de toute façon je suis nul(le)

Pour que le hamster arrête de pédaler, la seule chose à faire est d’être dans l’action.

Pour cela, je vous suggère d’acheter un beau cahier de notes ou d’ouvrir un fichier sur votre ordinateur. Vous marquez en titre, “Mon projet professionnel” ou “Mon projet de vie” ou “Ma transition” ou tout autre chose qui vous vient. Indiquez la date comme top départ.

Le temps est votre allié pour réaliser votre projet. Ce n’est pas un marathon, ni une compétition où il “faut” arriver premier, avant les autres. Chacun avance au rythme qui lui convient.

1-Clarifier vos envies de transition

Avec un exercice d’introspection

Dans un premier temps, je vous invite à comprendre pourquoi vous en êtes arrivés à la conclusion de faire tout autre chose. C’est important de clarifier ce point.

Pourquoi voulez-vous faire cela?

Je vous invite à ne mentionner que le positif. Ne listez pas tout ce que vous ne voulez plus, cela va gâcher votre beau cahier et ne va pas vous mettre dans une bonne énergie.

Listez tout ce à quoi vous aspirez, notez tout ce qui vous vient en tête. Mettez de la couleur, laissez votre esprit créer, se défouler.

Aujourd’hui et pour les années à venir, que voulez-vous voir, avoir, connaître, faire qui vous rendra épanoui(e)?

A chaque difficulté, je vous invite à vous référer à cette liste afin de ne pas perdre vos objectifs de vue et de persévérer.

En dessinant votre arbre de vie

Si vous avez le sentiment de tourner en rond, en faisant cet exercice seul(e), sachez que je peux vous accompagner en séance de coaching individuelle. Je vous guide dans cet exercice en créant votre arbre de vie. Une fois les racines ancrées au sol, nous pourrons trier vos idées, ranger vos moments de vie pour passer à l’étape suivante.

Réservez votre place ICI

Retrouvez les informations sur l’arbre de vie dans cet article.

2- Restez connecté(e) à votre cœur

Il arrive parfois que nous ne parvenons pas à faire de choix. Quand l’ego prend le dessus sur nos ressentis, tout devient flou dans notre esprit et nous ne savons plus quoi faire.

Démasquez votre égo

L’ego va nous pousser à faire un choix rationnel. Celui qui ne fait pas peur, qui est politiquement correct et qui est raisonnable.

Ce qui va à l’encontre de notre intuition. Ce ressenti qui est difficile à expliquer “je ne sais pas pourquoi, mais je ne le sens pas“.

Difficilement explicable ce “je ne le sens pas“.

Et pourtant, il est gorgé de sens.

Faites vous confiance

Le moi le plus profond, le partie la plus connectée de soi-même aux ressentis, à l’intuition nous fera faire un choix qui sera difficilement justifiable avec des explications rationnelles.

La bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas à vous justifier.

C’est le choix du cœur, celui qui vous anime vraiment. Celui qui va servir à votre évolution, et vous le savez, au plus profond de vous.

3-Posez une première action

Une fois que vous avez clarifié vos projets et que vous avez compris ce qui vous anime, vous allez pouvoir poser une premier action. Cette première action va vous faire un pas de plus vers votre objectif.

Cela peut-être de prendre des renseignements auprès d’un service administratif, un centre de formation, un professionnel….

Ne vous découragez pas devant le montagne que représente votre projet, ou l’idée que vous vous en faites. Vous savez qu’il est possible de gravir une montagne.

Je vous recommande d’appliquer la stratégie des petits pas. Petit à petit vous avancez, vous posez une petite pierre à l’édifice. Le processus de changement peut-être long.

La peur est un feu vert

Avez-vous peur? oui? alors c’est parfait! Car cela signifie que ce projet vous tient très à cœur et qu’il est impératif que vous vous donniez les moyens de l’accomplir.

N’attendez pas de ne plus avoir peur pour vous lancer, car…cela n’arrivera jamais! Les personnes qui sautent à l’élastique ou en parachute n’attendent pas de ne plus avoir peur pour se jeter dans le vide, bien au contraire. Le pic d’adrénaline est à son maximum.

Il est tout à fait normal d’avoir peur. La peur est l’indicateur de l’inconnu. Si vous avez le courage d’affronter vos peurs, vous allez accomplir de grandes choses et grandir.

Conclusion

Comme le mentionne Susan Jeffers dans son ouvrage “Tremblez mais osez!” vous avez le choix d’appréhender la transition professionnelle de deux manières.

La première avec un “modèle perdant”: vous avez une décision à prendre, elle est soit bonne, soit mauvaise. Ce schéma ne peut que vous pétrifier, face à ce choix, pile ou face, une chance sur deux de se tromper.

Le seconde est le “modèle gagnant”: vous avez une décision à prendre, soit vous empruntez le chemin A, qui présente des avantages, soit le chemin B, qui présente des avantages.

Osez décider, osez vous lancer. Faites vous confiance, engagez-vous envers un choix, et prenez le chemin vers votre destinée.

2 commentaires

  • Marie GRZESKOWIAK

    Bonjour Corinne, merci pour cet article. Je suis passée par là il y a plusieurs années avec également toutes ces questions qui me torturaient. Pour finalement franchir le pas (avec un peu d’aide) il y a 2 ans et demi. Je confirme qu’il est essentiel de se reconnecter avec soi-même, avec ses valeurs et ses envies. Ce n’est pas évident mais tellement bénéfique. Je confirme également que le coaching m’a beaucoup aidée. C’est un véritable accompagnement, utile pour avancer avant de sauter :-D. C’est tellement libérateur et jouissif de se sentir à sa place et de faire un métier que l’on aime. J’ai trouvé cela en me mettant à mon compte et je ne regrette pas une seconde même si ce n’est pas tous les jours faciles. C’est cela que j’ai également de transmettre et partager avec les femmes qui souhaitent changer de métier, de créer leur entreprise mais qui se laissent paralyser par leur peur et leurs questions. Merci de montrer que c’est possible si on écoute son coeur et si on passe à l’action malgré tout ça. :-). Marie

    • Corinne Coulange

      Bonjour Marie, merci pour ta visite sur le site et merci de partager ton expérience. La transition peut être un long chemin en effet, réapprendre à se connecter à soi, à s’écouter, quelque chose que l’on na tendance à oublier une fois la tête dans le guidon. Tu as eu le bon réflexe: de te faire accompagner. Bravo!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir votre carnet d'auto-coaching 

%d blogueurs aiment cette page :