Coaching,  Coaching de vie,  Coaching Professionnel,  Développement Personnel,  Equilibre PRO/PERSO

Comment trouver le temps de méditer?

Dans le tumulte de l’esprit, il est parfois difficile de faire le vide. Vous enchainez les choses à faire du quotidien, et vous ne parvenez pas à prendre un peu de temps pour vous, pour méditer et vous apaiser. Et pourtant, un temps de repos, quelques minutes d’arrêt aide à apaiser l’esprit, réduire le stress et permet de faire émerger de nouvelles idées en clarifiant l’esprit. Dans cet article je vous fais part de mon expérience et vous explique comment je fais pour intégrer la méditation à ma routine quotidienne.

21 jours de méditation

Je viens de terminer un cycle de 21 jours de méditation pour attirer l’abondance avec le programme de Deepack Chopra. Cela m’a donné envie de m’exprimer sur la méditation qui a contribué à développer mon potentiel et ma force intérieure.

J’ai été conviée par une amie qui a constitué son propre groupe de méditation puisqu’au troisième jour de ce programme, la consigne de la personne qui a relayé le programme est de partager l’expérience avec des personnes de son entourage (dans le programme authentique et payant que vous pouvez retrouver en ligne, il n’est pas question de cela).

Chaque jour, il nous est envoyé une méditation et un exercice en développement personnel pour faire le point sur sa vie, ses aspirations, et prendre conscience des éventuelles barrières qui nous bloquent et nous empêchent d’accomplir nos projets. Je ne vous cache pas que lorsque j’ai découvert, au 3eme jour, la consigne de créer mon groupe, je n’étais pas sûre de continuer l’expérience. Je n’avais pas accompagné de groupe sur ce thème auparavant et je me demandais qui allait bien pouvoir me suivre dans cette aventure ?

J’ai décidé de sortir de ma zone de confort et de me prêter au jeu, de ne pas laisser parler les préjugés. Dans cette période anxiogène de crise sanitaire, je me suis dis que cela pourrait rendre service à quelqu’un. J’ai alors invité une dizaine de personnes et j’étais agréablement surprise de voir que quelques-unes d’entre elles y étaient réceptives. Toutes n’ont pas tenu jusqu’au bout, chacune a pris ce dont elles avaient besoin. C’était très agréable de pouvoir échanger différemment surtout en cette période difficile de confinement.

Quel est le résultat? Je n’ai pas gagné au loto car il ne s’agit pas d’attirer la chance ou quoique ce soit d’autre de l’extérieur mais d’éveiller des richesses intérieures qui font gagner en énergie, en nouvelles idées et qui permet d’être riche en plein d’autres choses pour être en mesure d’atteindre ses propres objectifs.

Le cycle de 21 jours peut être bénéfique pour assimiler une nouvelle habitude à condition de pratiquer sans interruptions. Je sais ce n’est pas évident mais si vous avez du mal à vous y mettre, ce défi peut vous aider. Si vous avez envie de tenter l’expérience, je mets le lien en bas cet article.

La découverte de la méditation

J’ai découvert la méditation totalement par hasard. Je la pratiquais depuis des années sans le savoir. C’est lors d’une période bien remplie de ma vie que j’ai réalisé ce qu’était vraiment la méditation, ce qu’elle pouvait m’apporter et surtout comment je devais la pratiquer pour y être réceptive.

Je la pratiquais timidement lors de séances de yoga ou avant de m’endormir. Je n’étais pas régulière et voyais cela comme « une chose à faire en plus » dans mon quotidien bien rempli. Je ne l’ai pas intégré à ma routine tant que je n’avais pas compris les bienfaits qu’elle pouvait m’apporter. La pratique de la méditation demande une certaine ouverture d’esprit pour se laisser guider et lâcher prise.

J’ai pu remarquer avoir été dans un « état méditatif » lorsque je travaillais en institut et faisais des massages par exemple car focalisée sur mes mouvements et le bien-être du client, je parvenais à faire le vide. J’étais « zen » tout en étant alerte et concentrée sur mon travail. En fonction de l’énergie qui circulait je pouvais ressentir cet état de lâcher prise. C’est pourquoi j’aime autant mon métier, le toucher peut faire des merveilles !

Quand méditer ?

Afin de trouver du temps pour méditer, il est important de faire le point sur ce que vous en attendez.

De quoi avez-vous besoin, là maintenant?

Avez-vous besoin de réduire le stress ? si c’est le cas, il sera peut-être pertinent de pratiquer avant un événement important ou en plein milieu d’une journée stressante pour limiter l’anxiété.

Avez-vous besoin de trouver des réponses à vos questions ? La clarté de l’esprit va vous aider à faire des choix, trouver des solutions, de nouvelles idées. Si vous êtes dans un processus à long-terme (séparation, projet pro…) il sera peut être intéressant de pratiquer à une fréquence régulière, chaque jour à la même heure afin d’offrir une nouvelle gymnastique d’esprit à votre mental.

Avez-vous besoin de gagner en énergie ? Je vous conseille de méditer au moment de la journée où vous vous sentez le moins efficace.

Avez-vous du mal à sortir du lit le matin ? si c’est le cas une méditation pourrait stimuler votre esprit et vous aider à commencer la journée.

Avez-vous un “coup de mou” après le déjeuner ? Une séance de méditation où vous vous autoriserez à vous assoupir quelques minutes peut vous aider à poursuivre votre journée.

Avez-vous du mal à trouver le sommeil ? une séance de méditation avec une méthode de respiration et des positions de yoga favorisant l’endormissement vous aideront à avoir un sommeil réparateur.

Choisir votre moment 

Chacun d’entre nous sera réceptif d’une manière différente à la méditation. Pour certain, elle sera la première chose à effectuer le matin au lever, pour d’autre le soir avant de s’endormir ou alors après le déjeuner. Les plus expérimentés parviendront à la pratiquer à tout moment de la journée. Vous pouvez mettre du temps à trouver, je vous conseille d’essayer divers moments de la journée sans vous mettre de barrières, vous serez peut-être surpris du résultat.

Car, c’est lors de mes premiers déplacements professionnels que j’effectuais en avion que j’ai « vraiment » médité. J’ai commencé à voyager loin pour former des formatrices des marques avec lesquelles je travaillais. La première fois que je suis partie à l’international dans le cadre du travail, c’était pour un séjour d’une semaine dans les Emirats, un vol de 6 heures à peine.

C’était ma première mission, j’étais autant stressée qu’heureuse et j’ai préparé ces premières formations en vérifiant une trentaine de fois tout ce que j’avais prévu. Je ne me rendais pas compte mais je m’étais mise une pression dingue avant de partir.

Lorsque je me suis installée dans l’avion, une fois la ceinture attachée et le décollage en cours, j’ai ressenti un profond lâcher-prise comme après une bonne sieste.

Mais là je n’avais pas dormi.

Je me sentais relaxée et énergisée en même temps. Je n’avais pas ressenti quelque chose comme ça depuis un bon moment. Je ne savais pas trop quoi en penser… J’étais tout de même dans un avion qui faisait beaucoup de bruit, avec des inconnus autour de moi, à des milliers de mètres du sol…pas de quoi se sentir en totale sécurité.

Malgré ce contexte, il se jouait quelque chose en moi. Comme par magie, c’était comme si tout devenait limpide dans ma tête, tout se triait, se rangeait. Je n’ai pas tout saisi tout de suite mais à force de reprendre l’avion je pouvais voir que ce même phénomène se reproduisait presque systématiquement.

Trouver sa méthode de méditation

Il est possible de la pratiquer dans le silence, sans musique pour faire le vide sans stimulations de l’esprit. Peut-être serez-vous réceptif à une méditation guidée avec une voix apaisante, ou tout simplement un fond musical doux comme les sons de la nature (vagues, chant des oiseaux, brise dans les feuilles d’un arbre…)

Ce que j’ai compris de mon expérience c’est que je suis bien plus réceptive à la méditation au moment où je suis le plus occupée dans la journée. Cela peut paraitre paradoxale mais c’est vraiment comme cela que ça fonctionne pour moi.

Le fait d’être assise en avion et plus ou moins « bloquée » dans un espace réduit ne m’a pas donné d’autres choix que de me retrouver face à moi-même et à mes émotions. Quelque chose que j’évitais de faire car trop dur à gérer.

Vous comprendrez pourquoi toute ma communication tourne autour du voyage, plus particulièrement en avion. Cela a été pour moi une révélation.

Votre élément peut vous aider

Si vous avez des difficultés à vous concentrer et à faire le vide autour de vous, je vous conseille de vous rapprocher de votre “élément”. Cela peut être un endroit dans lequel vous vous sentez bien, une source d’inspiration. Si votre élément est EAU, cela peut-être proche d’un point d’eau, si votre élément est le BOIS, aidez-vous en méditant près d’un arbre, si votre élément est celui de la TERRE méditez assis dans l’herbe ou pieds nus posés au sol, si votre élément est l’AIR vous pourrez méditer comme moi dans les airs ou tout simplement dans un endroit où vous allez pouvoir ressentir l’air sur votre peau.

Choisir sa position pour méditer 

Trouver sa position est aussi un élément à prendre en compte. Vous pouvez pratiquer assis sur une chaise avec les deux pieds posés au sol les épaules relâchées. Vous aimerez peut-être pratiquer la méditation assis en tailleur ou en position du lotus « Padmasana » (pied gauche dans l’aine droite, pied droit dans l’aine gauche). Ou allongé au sol les bras et les jambes légèrement écartés, les paumes de mains tournées vers le haut.

La position doit vous sembler naturelle, et ne pas provoquer de tensions dans votre corps. Vous pouvez vous assoir sur une coussin, enlever vos chaussures et déboutonner le pantalon.

La respiration joue un rôle important dans la méditation, elle va vous permettre de renouveler l’air dans vos poumons et apporter de l’oxygène au cerveau. Elle va également vous aider à détendre les muscles de votre corps, évacuer les tensions et masser votre ventre. Une respiration abdominale permettra de réveiller les muscles les plus profonds et renforcer la sangle abdominale. Si vous êtes sujets à la constipation, le fait de masser vos intestins avec une respiration de qualité vous aidera à corriger le problème si vous souffrez de l’effet inverse sous le stress, la méditation peut aider votre corps à maîtriser vos émotions.

Le ventre n’est-il pas notre deuxième cerveau ?

Comme l’explique Pierre Pallardy ostéopathe et diététicien dans son livre: Et si ça venait du ventre ? « Si vos deux cerveaux ne fonctionnent pas en harmonie, c’est votre santé dans sa globalité qui est menacée ; il est alors presque impossible d’atteindre, même avec des médicaments (…) cet état de bien-être, de détente, qui est une des conditions du bonheur. »

Combien de temps méditer?

Quelques minutes suffisent pour ressentir les bienfaits de la méditation. Vous pouvez commencer par 5 minutes en vous faisant accompagner d’une musique relaxante ou d’une méditation guidée. Vous verrez que vous aurez envie de prolonger l’expérience et vous augmenterez jusqu’à 10, 15 ou 30 minutes! En étant à l’écoute de votre corps et de votre bien-être vous trouverez votre rythme.

CONCLUSION

La méditation s’est démocratisée et fait partie intégrante d’une bonne hygiène de vie par l’éveil de sa conscience. Vous aurez tort de vous en priver car elle garanti des résultats incroyables en quelques minutes seulement. Trouver du temps pour méditer c’est prendre du temps pour soi. C’est le meilleur investissement que vous pouvez vous offrir.

Infos complémentaires:

21 jours de méditation Deepack Chopra

Application méditations gratuites: Petit Bambou, Insight timer , Mindful attitude

Crédit Photo Pexels: Merci Elly Fairytale

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

10 commentaires

  • Kevin Detem

    J’ai beaucoup de mal à trouver la discipline pour pratiquer régulièrement. Et rester en place assez longtemps sans avoir de tensions dans le corps…
    Je suppose que ça se travaille 🙂
    En attendant je pratique la cohérence cardiaque, tu connais?
    C’est une technique de respiration aussi.
    Et ça peut aussi se faire en 5 minutes.
    Disons que ça peut être un premier palier pour ceux qui veulent se familiariser avec l’etat méditatif ..
    Je vais suivre tes conseils et penser au besoin du moment avant de “plonger”!
    Merci pour cet article!

    • Corinne Coulange

      Bonjour Kévin, je vois ce que tu veux dire, la cohérence cardiaque va t’être d’une grande aide pour dénouer les tensions du corps avec une bonne respiration. J’ai testé en effet c’est intéressant. Faire des étirements pourraient t’aider à fluidifier toute ton énergie. A tester! Merci pour ton commentaire

  • Kevin Detem

    J’ai du mal à m’autodiscipliner pour méditer. Et aussi à rester assez longtemps dans une position… Je vais retenir ton conseil de penser d’abord à un besoin avant une séance.

    Je ne pratique pas la méditation, mais je fais de la cohérence cardiaque. Une technique de respiration qui peut servir de premier palier , un premier aperçu de l’état méditatif 🙂 et ça peut aussi être efficace à partir de 5 min!

    Je reessaierai de méditer avec tes conseils quand je serai plus à l’aise avec le lâcher prise.

    Merci pour cet article !

  • Nicolas

    Merci pour cet article qui résume très bien les vrais enjeux d’une bonne méditation. Le moment de la journée fait toute la différence (dans mon cas). Le soir impossible de me concentrer alors que le matin c’est top !! Comme quoi un détail peut tout changer !!

    • Corinne Coulange

      merci Nicolas pour ton commentaire. Le rythme de chacun est différent en effet, cela peut paraitre anodin mais c’est important de trouver son moment à soi.

      • Pierre Rondeau

        Hello Corinne,

        Ton article est très bien construit et donne envie de se lancer dans cette expérience très bénéfique qu’est la méditation.

        Pour ma part, en 2019 j’ai tenté d’ancrer la méditation dans mon quotidien par le biais de la miracle morning. Mais malheureusement je n’arrivais pas à me coucher assez tôt pour tenir sur le long terme.

        Néanmoins j’ai le souvenir que la méditation m’apportait beaucoup d’énergie, de vivacité d’esprit et de sérénité.

        Comme tu le dis dans ton article, je pense qu’il faut trouver son créneau dans la journée en fonction de nos attentes par rapport à la méditation, de ce dont nous avons besoin.

        Merci beaucoup en tous cas, j’ai bien envie de m’y remettre pour profiter de tous les bénéfices ! 😊

        À bientôt

        Pierre

        • Corinne Coulange

          Merci Pierre pour ton commentaire. Ravie qu’à la lecture de l’article tu aies envie de tenter l’expérience une nouvelle fois. En effet, trouver le moment dans la journée est la clef pour ressentir les bienfaits de la méditation. Cette nouvelle habitude doit respecter ton rythme biologique sinon le corps ne suit pas et l’envie n’est plus là. Je te souhaite une bonne re-découverte de la méditation!

  • Luc

    Très instructif.

    Je me demandais s’il était préférable de méditer avant ou après un effort physique. A la lecture de l’article le plus simple est d’essayer les deux.

    Après l’effort il est possible que la respiration ait un effet sur la récupération. A tester.
    Merci Corinne pour cet article

    • Corinne Coulange

      Très bonne question! je dirais plus après l’effort pour bien récupérer et se détendre rapidement, mais avant l’effort physique cela peut être intéressant pour…trouver la motivation de faire du sport? :-))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous êtes libre de recevoir votre carnet d'auto-coaching